Escalade, compétitions régionales, meetings, tournois….

Le 26 Août dernier nous étions présents sur le CPB Summer Contest. Une vingtaine de consultations ostéopathiques ont été offertes aux participants de tous niveaux (amateur jusqu’aux meilleurs de la discipline). Une journée riche en rencontres, soleil et transpiration…
CPB Rennes Escalade

L’escalade c’est un sport aux multiples facettes

En effet, l’escalade peut se pratiquer sur différents supports (en salle ou en nature) et tout cela avec différentes disciplines allant du bloc aux voies de très grande hauteur. Cette grande polyvalence impose au grimpeur un entrainement rigoureux, une résistance physique, de l’endurance, de l’explosivité et une force musculaire importante. Ce qui entraîne parfois des traumatismes voir des blessures.

Marine Briens Ostéopathe spécialisée pour les fanas d'escalade

Pourquoi se faire suivre en ostéopathie ?

J’ai fait de l’escalade pendant 6 ans et je suis toujours passionnée par ce sport ou l’on défie la gravité en permanence. C’est pour cela que je m’intéresse aux grimpeurs et souhaite leur apporter des clefs pour les aider dans leurs performances.

Pour les grimpeurs le suivit ostéopathique est souvent indispensable. En effet c’est un sport qui sollicite l’ensemble du corps et qui entraîne des contraintes biomécaniques importantes. Le traitement ostéopathique va permettre de maintenir une amplitude articulaire optimale et nécessaire à la pratique de l’escalade. Souplesse des articulations, des tendons, tonicité musculaire,  sont autant de facteurs nécessaires à une bonne progression et performance lors de la pratique de l’escalade. On a tous connu des blessures, des tendinites, des déchirures, des contractures musculaires… qui nous gênent dans notre activité de grimpeurs. Ces petits désagréments sont souvent le résultat d’une hyper-sollicitation de la zone concernée entraînée par des restrictions de mobilités. Le rôle de l’ostéopathe est donc curatif, mais également préventif en évitant les déséquilibres et les compensations des autres articulations encore bien mobiles.

Les différentes pathologies retrouvées en escalade

Le morphotype du grimpeur est typique , mince, alliant force musculaire et faible masse grasse. En effet, dans ce sport où il s’agit de lutter contre la pesanteur, le rapport poids-puissance est un élément clef de la performance. Lors de cet exercice on retrouve le plus souvent une hypersollicitation des membres supérieurs ce qui n’est pas physiologique au quotidien chez l’homme. Les membres supérieurs (épaule, bras, avant-bras, doigts) sont donc sollicités de manière plus intensive et doivent s’adapter à cette contrainte non physiologique. Cela peut entraîner diverses pathologies :

  • Entorses (surtout au niveau des doigts)
  • Déchirures musculaires
  • Luxations (doigts, coude, épaule)
  • Bursites sous acromiale
  • Tendinopathies (épicondylites, épitrochléites, tendinpathies du biceps, triceps brachial, coiffe des rotateurs…)
  • Doigts à ressaut, canal carpien …

Ostéopathie et escalade

Comment prévenir de ces blessures?

Par des étirements simples:Marine Briens ostéopathe à Rennes

Mais aussi du renforcement musculaire, un bon échauffement avant la pratique, une bonne hydratation, strap en cas de faiblesse ou antécédents d’entorse, un suivit kiné, traitement ostéopathique…

Pour plus de renseignements n’hésitez pas à me contacté ou prendre rendez-vous au cabinet.

 

 

Catégories : Actualité Sportive

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *